Les lieux sont presque pittoresques : la rivière St-François sert de toile de fond à l’équipe de Drummondville. Pourtant, malgré la splendeur des lieux et l’envie de contemplation Bateau dragon au quaiqui s’en dégage, l’atmosphère est loin d’être à la détente. Bien au contraire, le Brainwash est à l’entraînement! Ce qui signifie que la gang assise dans le bateau-dragon génère une dose d’énergie tellement massive, que le seul élément qu’elle transmet correspond à une envie fulgurante de contribuer nous aussi à l’effort, pour faire glisser sur l’eau encore plus vite leur embarcation toute aussi invitante, qu’intrigante.

All aboard!

Même sans tête de dragon à l’avant ni de drummer installé à l’intérieur pour marquer le rythme, on se laisse vite prendre au jeu. Faire avancer cet engin flottant devient une véritable obsession. Si bien que malgré la possibilité d’emprunter tout l’équipement nécessaire sur place, plusieurs adeptes, revenant année après année, préfèrent se munir de leur propre pagaie et gilet de sauvetage. On ne comprend qu’encore mieux leur choix, lorsqu’on constate à quel point il est impératif d’allier autant la quantité, que la qualité de travail. Parce que oui, ce dernier brille vraiment par son intensité.

Compassion intérieure et extérieure

À lui seul, le warm-up arrive à vous soutirer un incomparable niveau d’implication musculaire et cardiorespiratoire. Les nouveaux venus étant installés souvent à l’arrièreIntérieur bateau dragon avant pagaie seulement, il est à se demander si cette position n’est pas bénie des Dieux en elle-même puisque, se dit-on, si la cadence continue ainsi, il nous faudra assurément prendre un peu plus de temps de repos que la majeure partie des occupants du bateau.

Mais le véritable plaisir débute avec l’entraînement par intervalles, dicté par le coach installé debout à l’arrière du vaisseau, pour mieux le guider à travers les kayakistes, désirant profiter du plan d’eau tout autant que les plaisanciers, à bord de leur rutilant speedboat. C’est pourtant lorsqu’il nous faut pagayer à travers leurs vagues, et subir les assauts de ces dernières, que l’on comprend encore plus la nécessité de ralentir lorsqu’à proximité de sportifs nautiques…

Travail d’équipe

Le bateau-dragon a ceci de particulier où malgré l’obligation – par définition – d’être plusieurs personnes pour le pratiquer le sport, votre implication personnelle ne peut, à elle seule, mener l’équipe directement vers la défaite. Certes, votre technique affreuse etVal selfie intérieur bateau dragon imparfaite (comme l’était la mienne…!) pourra peut-être remettre en question la possibilité de battre un record collectif de 0,49 secondes, sur 200 mètres. Mais l’atmosphère de franche camaraderie présent dans cette construction de fibre de verre saura vite faire ressortir la fierté de tous les membres, à travailler de concert.

Plusieurs équipes de différents calibres impliquant diverses spécificités (femmes seulement, 40 ans et plus, mixtes, …) existent au Québec, qu’elles soient à Montréal, Drummondville, Trois-Rivières ou Lachine. Peu importe votre condition, tant que vous êtes prêt(e) à investir dans la musculature de vos fesses, dos, épaules et surtout de vos abdominaux, il est possible de trouver une équipe à laquelle vous joindre pour partager les joies du bateau-dragon, incluant l’impressionnante vitesse de navigation et la puissance des départs.

Une équipe à l’image du sport

Le Brainwash est formé de membres tous plus agréables les uns que les autres, chacun y allant de sa personnalité pour accueillir les nouveaux:

 Hélène: merci pour tes partages loufoques si encourageants. Je conserverai toujours en Équipe Chandail bateau dragonmémoire celui-ci : « Je crois bien avoir laissé un poumon sur le fil de départ! »

Jonathan: je suis désolée de t’avoir heurté la fesse droite avec ma pagaie, tentant désespérément de suivre le rythme imposé par les chevaux de course installés à l’avant… Merci d’en avoir rigolé!

 Maxime : du haut de mon inexpérience, je t’ai probablement aspergé d’eau plusieurs fois, alors que tu donnais les précieuses consignes au reste du groupe. Merci de ne pas avoir relevé les nombreuses occasions!

Audrey: merci pour ta patience et ton énorme esprit d’équipe. Tu m’as fait sentir comme étant un membre à part entière chaque fois que tu me donnais à moi aussi, la significative petite tape sur l’épaule après un effort soutenu.

 Laurie: j’ai un ÉNORME élan de gratitude envers toi pour m’avoir fait découvrir un sport sécuritaire et vraiment enivrant, à plusieurs égards!

En terminant, voici 2 précieux conseils pour faciliter votre future pratique du bateau-dragon : apportez une bouteille d’eau dans le bateau (autrement, votre gosier sera plus sec qu’un espace désertique!) et ayez sous la main des vêtements de rechange pour le retour à la maison. Parce que croyez-moi, il suffit d’un bref coup d’œil aux vêtements de vos coéquipiers, alors qu’ils partagent tous joyeusement un petit moment de détente dans le stationnement après l’entraînement, pour savoir quel est leur côté de prédilection pour pagayer.

Valérie-Énergie!

 

Pour tous les détails ou commanditer une équipe:

www.3rdragon.ca/club-de-drummondville

 

Merci aux commanditaires du Brainwash!

Impact Réadaptation

Excavation McBM, Entrepreneur général

JR Rénovations, Jonathan Robitaille, Entrepreneur général

Concept Danat

 

Advertisements