skull_flowers_by_jonassoares-d6t6q4p

J’ai toujours été captivée par les têtes de mort. Je les trouve vraiment fascinantes. Alors que pour certains, elles représentent le noir, le côté sombre et obscure, voire carrément la mort, pour moi, elles ont une toute autre signification. Esprit de contradiction ou certitudes profondes? À vous de juger.

Est-ce qu’une image devrait refléter une seule conception d’elle-même? Ce serait commes’obliger à la figer dans le temps, la fossiliser, la rendre donc inévitablement immuable. De la même façon, la pensée devrait-elle absolument toujours bifurquer du même côté? autorisé skull-1127937_960_720Je déteste la rigidité des idées. J’aime croire en la liberté, au vent dans notre tête qui sait nous emporter loin dans notre imagination. Toute ces fantaisies qui savent nous faire réfléchir et percevoir autrement… Elles sont synonymes de l’absolu, tant qu’à moi. C’est un peu sous ces représentations que je vois les têtes de mort : impossible qu’elles ne soient que négatives.

Si je devais me faire tatouer, ce serait incontestablement cette image qui apparaîtrait sur
mon corps, quelque part. Un joli crâne avec des fleurs gigantesques pour le border. Vous fete de smorts autorisésavez, dans ce somptueux style Mexicain, lorsque ceux-ci célèbrent lors la fête des morts? De délicats maquillages traditionnels sont alors appliqués au visage. Ils sont magnifiquement ornés de fleurs colorées, pimpantes et scintillantes… Vous voyez le
genre? Comment ceci pourrait-il symboliser la mort?

Pour comprendre mon raisonnement, il faut aussi absolument s’attarder à l’analyse de tout ce qu’il y a «sous» la boîte crânienne des êtres vivants. Vous savez, ce cerveau si mystérieux, où des neurones bouillonnantes se connectent par de minuscules synapses, arrivant ainsi à croiser entre elles des myriades d’idées? Fascinant, troublant, même excitant!

C’est incroyable tout de même ce qui peut être comprimé à l’intérieur de ce si petit espace. Encore aujourd’hui, c’est à la limite de la compréhension humaine. On a tant à découvrir autorisé couleursde ce côté… Comment est-ce qu’on peut arriver à saisir l’ironie, le sarcasme, le double sens? Tout ça, ça se passe là, dans la tête. Pour moi, le symbole qu’est la tête de mort représente le respect de l’Homme, dans toute son évolution et son intelligence. C’est accorder le mérite et l’attention nécessaire à tout ce qui a pu être vécu par l’humanité. C’est un emblème de puissance et de savoir.

On me trouve étrange parfois de vouer un certain culte à cette représentation dite macabre, aux limites de la violence, qui s’apparente généralement à la fin plus qu’à la vie. À la rigueur, les têtes de mort viennent apaiser la tornade intérieure qui m’est passée dessus, à la suite du décès d’êtres qui était très chers à mon cœur. Elles viennent me remémorer leur présence et leur vivacité d’esprit, leur enthousiaste et leur personnalité. Toutes ces caractéristiques provenaient, entre autres, de cet endroit mystérieux qu’est l’encéphale. Pensez-y…

Certes, il y a eu mort et par définition, assèchement des méninges. Mais ce symbole vient calmer la finalité de la mort. Il me ramène de belles images, par des souvenirs qui prennent forme justement à ce même endroit très complexe, qui demande encore tant d’études pour en comprendre tout son fonctionnement.

Quelle ironie que la mort, finalement. Comme quoi tout est une question de vision ou d’expérience bien personnelle. On peut choisir ou subir. À travers chaque concept vit le bon et le mauvais. À nous de voir et de décider de l’option à privilégier.juste plus fleurie

Advertisements