C’est parfois le rôle des parents. À d’autres moments, on confie cette tâche à un entraîneur expérimenté. Mais il arrive aussi que ce soit une AVSEC dévouée, qui décide de porter une part de cette responsabilité: initier les jeunes à différents sports. Alors là, l’ampleur et la charge significative peuvent prendre une toute autre tournure et avoir une toute autre portée sur nos enfants. Je vous présente Isabelle Savaria, Animatrice de Vie Spirituelle et d’Engagement Communautaire: fière porteuse de messages inspirants et dignes de sens… pour la jeunesse!

Le plaisir dans le sportIsabelle Savaria sabre laser avec élève.jpg

Bouger. Tous s’accordent pour dire que les bienfaits en sont nombreux et que nous avons tous avantage à nous y mettre, le plus tôt possible. Mais à l’adolescence, ce n’est pas nécessairement un pari gagné d’avance. Pour inciter les jeunes à se trouver une passion sportive, Isabelle a eu l’idée d’organiser cette année, dans son école secondaire, un midi sportif où les jeunes de 1ere à 5e année pourraient expérimenter 3 sports, ayant tous une particularité distinctive. Pour toucher directement sa clientèle, elle a opté pour s’adjoindre les services de deux élèves dévoués et décidés, qui veulent s’impliquer pour faire la différence: Frédérik De Montigny et Mélina Saint-Germain. Ensemble, ils ont imaginé ce concept en s’assurant que chaque activité serait vécue avec le sourire!

Faire entrer le rêve dans la réalité

Le premier essai proposé permettait aux élèves de plonger dans l’univers fantastique de STAR WARS, rien de moins! Comment? En s’engageant dans des combats d’épées laser, directement sortis de cet univers qui a frappé l’imaginaire de plusieurs générations. Avouez que l’idée vous fait sourire, vous aussi. Qui n’a jamais empoigné un manche à balai en émettant un «ouuuuuomm» sonore, imitant parfaitement le bruit que vous entendez tous en ce moment, dans vos têtes? Et oui; les sabres laser de vos combattants chouchous peuvent désormais être utilisés pour vous faire bouger. N’est-ce pas une idée formidable?

Ainsi, Bruno, Philippe et Richie, les 3 instructeurs sur place, se sont fait font un malin plaisir à démontrer aux élèves plusieurs possibilités à explorer, toutes plus rocambolesques les unes que les autres, avec leur arme lumineuse. Les chorégraphies sont infinies, n’ayant pour toute limite que votre imagination. Mais avant de donner le GO aux participants de lâcher leur fou, ils se sont assurés de leur expliquer d’abord les rouages du combat. L’espace donc d’un tout petit instant, les petits Padawans se sont exercés avec de longs bâtons, en mousse. Mais ils ont pu passer assez rapidement «aux vraies affaires», pour enfin tenir dans leurs mains, le fabuleux objet de leur convoitise. C’était absolument magnifique de voir tous les sourires se plaquer sur les visages des garçons… autant que des filles!

Il faut absolument mentionner aussi que l’école Hélios Isabelle Savaria sabre laser élève et maître lasera saisi que si les enfants et les adolescents allaient adorer cette activité, il y avait  fort à parier que les parents allaient également éprouver l’envie irrépressible de sauter dans l’arène, pour aller s’amuser avec ces jouets intrigants. Ils ont donc mis sur pieds des cours de sabre laser, parents-enfants! Idée doublement géniale… Pour avoir essayé l’activité avec l’inspirante instigatrice de ce midi sportif, je peux vous dire qu’on se laisse prendre au jeu, assez vite merci. Impossible de ne pas sourire même si, comme moi, vous n’êtes pas une grande fan du film.

Modèle, autrement

Le directeur de l’école secondaire De Mortagne pratique le judo depuis plusieurs années. C’était un coup de maître de la part de l’organisatrice que de lui demander, à lui, d’être la personne responsable derrière la promotion de ce sport. Ainsi, Daniel De Angelis, portant l’habit règlementaire, se tenait debout sur les tatamis du petit gymnase spécialement conçu pour la pratique de ce sport, aux côtés d’un élève de son école, étudiant dans le programme Sports-Études Judo. C’est à eux donc qu’était confié le mandat d’exécuter d’abord de multiples représentations de prises possibles, devant des élèves aux yeux bien ronds, ne demandant qu’à enlever leurs chaussures pour entrer, eux aussi, dans le cercle de combat pour tenter de les reproduire.

Ainsi, la figure d’autorité normalement responsable du bon fonctionnement de l’établissement devenait alors le visage du sport, pour le plus grand plaisir des adolescents et des enseignants, observant attentivement la scène. Quel plaisir de voir un adulte jouer un rôle tout à fait différent de celui qu’il incarne habituellement. À voir tous les petits yeux pétillants et très concentrés autour, on peut affirmer que plusieurs jeunes ont vivement apprécié découvrir les connaissances et les habiletés de Monsieur le Grand Directeur.

Vraiment, le public ne demandait absolument rien d’autre que d’avoir accès très positivement à ce grand homme, marquant cette fois la discipline au regard de la persévérance dans la pratique d’un sport, non pas dans l’exercice de ses fonctions professionnelles.

Insolite et stimulant

Le 3e essai qui était proposé aux jeunes en est Soccer bulle gangun très intriguant, de par son côté fascinant. On connaît tous le soccer. On connaît tous également le principe du papier-bulle pour emballer un produit fragile, que l’on enverrait par la poste. Mettez ces 2 éléments ensemble et vous obtiendrez le soccer-bulle! Quoi de mieux que d’avoir le droit, pour une fois, de se rentrer dedans (tout de même pas trop brutalement!) sans avoir à craindre pour sa sécurité, ni celle de l’autre?

Le côté ludique derrière cette nouvelle façon de se mettre à l’action est manifestement un de ses plus grands attraits. C’est, sans contredit, l’aura de plastique le plus loufoque qu’il ne vous sera jamais donné de rencontrer, de toute votre vie. Mais un fait demeure : il fait chaud là-dessous! Malgré ce petit désagrément, on prend plaisir autant à «habiter»  la bulle, qu’à regarder la panoplie de jeux divertissants auxquels on peut s’adonner, étant ainsi accoutré. Et les gens chez Bulle Soccer savent les animer de façon à mettre le party, intelligemment.

Soccer bulle gang 2.jpgLes rires fusaient de toute part, à l’intérieur du gymnase. On entendait des encouragements et des applaudissements, autant que des cris de surprise lorsqu’une collision provoquée faisait tituber un joueur, jusqu’à ce qu’il soit renversé par la gravité, les pieds parfois bien coincés dans les airs! C’était alors une gang d’ados hilares, que l’on voyait se rassembler amicalement dans le plaisir, autour du sport.

La chef d’orchestre derrière cette activité savait où aller pour frapper dans le mile. Elle a réussi à trouver des sports au goût du jour, qui allaient stimuler la curiosité autant que l’envie et l’audace de se lancer. Les endorphines auront fort probablement elles aussi fait leur chemin, pour démontrer tout leur potentiel bienfaiteur. Vivement ces adultes signifiants, qui ont à cœur de maximiser le bien-être et le développement de passions actives, chez nos adolescentes et adolescents. Mais ouvrez bien les yeux:  vous aussi, dans votre entourage, se trouvent certainement des Frédérik De Montigny et Mélina Saint-Germain, prêts à vous aider!

Valérie-Énergie!

Pour en savoir plus sur le sabre laser: www.ecolehelios.com/sabre-laser

Pour tout découvrir sur le soccer bulle: www.bullesoccer.com

Valérie-Énergie sort soccer-bulle

 

 

 

 

 

 

 

 


Souliers de course et Talons hauts, c’est aussi des conférences!

Besoin d’un manuel d’instruction pour construire une relation positive avec votre ado? Et si le sport était une avenue pour y arriver…

SCTH c'est aussi des conférences

Advertisements