Val flatte Holly vue cotéUne balade à dos de cheval, c’est toujours agréable. Mais pour la plupart d’entre nous, cette excursion s’effectue dans un sentier balisé, sur des montures plus qu’habituées à emprunter le même chemin, à la queue leu leu, dans un ordre prédéfini. Vicky Chrétien a choisi d’exprimer sa passion pour les chevaux tout à fait autrement : par les compétitions de dressage et de reining. Remplie d’excitation, je me suis rendue à Berthierville rencontrer la jeune Vicky afin de raffiner mes connaissances, ignorant presque tout du monde équestre, mais aussi pour voir si je pouvais avoir de quelconques aptitudes pour le dressage. Hummm…!

Le 881, Rang de la Rivière-Bayonne Sud

Affiche famille ChrétienCe qui nous frappe d’abord, c’est l’immensité des lieux. Les installations sont gigantesques! Des chevaux, il y en a partout : dans l’écurie, dans les enclos extérieurs, dans le tout nouveau manège intérieur, dans les champs à l’exercice avec un cavalier, dans le ring d’entraînement … tous ayant amplement d’espace pour ne pas se marcher sur les sabots. Et Vicky les connaît tous, distinguant également parfaitement leurs traits de caractère : « Lui c’est Azzaro, il est tellement tannant! Elle, c’est Holly, une douce jument Percheron qui a raflé plusieurs prix. Là c’est Marathon; il est tellement colleux! Voici Jacky, une de mes vaillantes juments de compétition, et puis Moon Shadow; il est vendu… » Je suis tellement fascinée que j’arrive à peine à enregistrer toutes les informations qu’elle me partage.

Il faut faire entrer quelques chevaux dans l’écurie avant d’aller voir les poulains, Vicky sort Hollyconfortablement installés un peu plus loin. C’est qu’ils sont savants, ces grands destriers : ils s’avancent sagement au galop, émettant un sourd grondement impressionnant, résonnant dans tout le bâtiment. Ils rejoignent docilement leur box respectif. Je suis sincèrement très impressionnée par tout ce que sait accomplir seule l’ainée de la famille, du haut de ses 17 ans.

Retrouvant ensuite les colossaux bébés, je peux assouvir mon désir manifeste de caresser librement ces magnifiques bêtes. « Mon père élève des Percherons; des chevaux lourds. Mais on entraîne aussi des Clyde et des Belges. » m’explique la championne de dressage (selle anglaise) et de reining (selle western). Je suis éblouie, presque envahie par la prestance de Superman qui se tient devant moi. Habituellement moins sociable, il semble pourtant m’avoir adopté, poussant du chanfrein les autres géants, pour m’offrir ouvertement le sien. Je suis béate!

La confiante Holly

Val sur HollyIl est maintenant temps pour moi d’enjamber l’imposante Holly, afin de voir si je saurai m’imposer adéquatement en tant que partenaire. Dresser un cheval demande des heures, mais la première compétence à acquérir demeure tout de même la capacité à se faire entendre. Manifestement plus à l’aise sur son dos que debout à ses côtés, j’entreprends ma première tâche : faire avancer la jument, à un rythme que JE dois décider. Ensuite à droite, à gauche, au trot, sans les mains! J’adore la confortable Holly; je resterais lovée contre elle toute la journée…

Le patient Star

Même si Star sait parfois se montrer légèrement plus entêté (« C’est un jeune débutant sur mon dos? Je pourrais refusais d’obéir, juste pour l’agacer? »), ce doux et très calme Quarter horse a été dressé pour le reining. Dans cette discipline, exigeant une collaboration soutenue et de multiples habiletés, on doit exécuter différentes figures (petits cercles lents, grands plus rapides, arrêts, vrilles, volte-face…) en tenant la bride d’une seule main, sans toutefois ne jamais la tirer pour se faire écouter de notre agile complice.

Ainsi, Star tourne par une simple pression de jambe sur son flanc ou en sentant un Val sur Starinfime contact d’une rêne sur son coup. Encore faut-il qu’il soit en confiance et que la personne sur la selle agisse avec assurance. Fièrement, je parviens à commander le galop (avec un peu d’aide de mon hôte…); j’adore ce mouvement simulant l’ondulation d’une vague. Très enivrant, il ne provoque chez moi qu’une seule envie : celle de recommencer, pour vivre encore cette onde de choc stimulante!

Cette fois par contre, mes mains semblent vouloir instinctivement se souder au pommeau, malgré les précieux conseils de Vicky. Assurément dotée d’un talent naturel pour transmettre élégamment ses connaissances, gageons que la carrière de la talentueuse future Cégépienne sera teintée des apprentissages reçus de son père, autant que de ceux acquis éventuellement aux études.

Val et AzzaroJe dois avouer que j’ignore qui a véritablement travaillé plus que qui aujourd’hui. Visiblement, tout le monde s’est amusé, mais tous les cerveaux ont aussi surchauffé! Quel moment sensationnel… Il m’aura permis de surfer tout sourire sur un nuage de légèreté, encore longtemps après avoir quitté mes titanesques et si brillants nouveaux amis à 4 pattes, dans le calme et la zénitude. Toute une victoire!

Valérie-Énergie!

Pour tous les détails entourant les services de la famille Chrétien :

Visitez leur site web ou la page Facebook

 

Advertisements