Dans sa chanson Try, Pink chante que « But just because it burns, doesn’t mean you’re gonna die, You gotta get up and try… ». C’est exactement ce qui m’a poussé vers la classe spéciale de yoga Yin, offerte par Ariane Renaud chez FXV Performances. Je me disais que de devoir tenir une position entre 3 et 5 minutes me ferait totalement sortir de ma zone de confort, mais qu’assurément, je n’allais pas y laisser ma peau. C’était un excellent test de focus, pour une véritable TDA-H assumée.

L’appel au calme

Dès le départ, Ariane nous invite à nous installer là où nous le souhaitons, que ce soit à Yoga yin FXV extérieur 3 participantsl’intérieur ou à l’extérieur. Ce qui est bien de cet endroit, c’est qu’une fois les 4 grandes portes de garage bien ouvertes, on pourrait presque confondre le dedans et le dehors. Sans hésitation aucune, je choisis d’aller là où le vent saura peut-être me dicter ses conseils de souplesse. C’est qu’il est très bon là-dedans, tout le monde le sait : il fait parfois plier les arbres.

Savasana : je concentre mon attention sur la musique sélectionnée par la rayonnante brunette. Ni assourdissante, ni fatigante. Au contraire, elle semble donner le ton exact, dicter presqu’insidieusement le chemin à prendre par nos neurones… C’est le parfait moment pour pratiquer la respiration abdominale, que je me dis. Mais suis-je censée penser à quoi que ce soit? Est-ce que réfléchir à sa respiration signifie se recentrer?

J’apprendrai plus tard qu’en agissant de la sorte, j’étais tout à fait dans l’esprit du yoga Yin. « Dominic, mon mentor, dit que les pensées sont comme des oiseaux qui traversent le ciel. Sans les fixer du regard, on prend conscience de leur présence, et on les laisse passer. » Je n’ai jamais réussi à méditer, étant absolument incapable de faire abstraction justement desdits oiseaux circulant en permanence dans ma tête…Est-ce que le yoga Yin permettrait d’atteindre en plus cette zone jusqu’alors interdite à mon être?

« Si par tradition, le Yoga est Indien, le Yin est Chinois. Ici, pas de performance. On cherche la détente profonde dans tous les muscles. Vous allez voir; ça passe plus vite que vous ne le pensez » nous explique la coach calmement, sans toutefois s’imprégner d’un Namaste imposé. Je sens déjà que l’immobilité sera un énorme défi à relever. Et c’est justement ce que j’apprécie.

Au travail!… à ne rien faire

Philippe yoga yin FXV performancesLa première posture est parfaitement adaptée à mes capacités naturelles: le papillon couché. Ça commence bien! Je suis pratiquement sans bouger. Je laisse aller mes pensées, qui divaguent dans tous les sens. Je ne sais pas où je suis rendue, mais ça goûte bon, alors je savoure.

J’apprécie grandement l’ouverture de notre yogi : bien que le yoga Yin ne prévoit pas nécessairement de contre-posture, celle-ci nous propose d’en faire une tout de même, si notre corps en ressent le besoin ou s’il a simplement envie de bouger. On dirait que ce message est pour moi…

La magie du Yin

On enchaîne donc la libellule, le pigeon, l’enfant… Lorsque je sens tirer un peu trop à unValérie pigeon yoga yin FXV performances endroit précis de mon corps, je me surprends à me dire calmement de respirer par-là. Suis-je rendue l’incarnation de la sagesse yogique? Comme si elle m’entendait, Ariane s’accroupit derrière moi parfois et masse ma colonne de bas en haut afin de m’aider à me détendre pour descendre encore plus doucement dans la posture. Quelle attention soignée et précieuse…

Un mouvement en twist me donne un peu de fil à retordre. Pensant tricher, je n’osais pas bouger mon bassin. Passant à mes côtés, ma bienfaitrice me glisse à l’oreille que ce déplacement est au contraire tout à fait indiqué et que : « Au Yin, tu peux faire tout ce que tu veux ». Ummm… décidément, j’aime de plus en plus ce Yin, qui semble comprendre mon besoin de liberté.

Je devrai avouer que j’ai été beaucoup plus dans le moment présent que je ne le pensais et qu’effectivement, le temps passe beaucoup plus vite que ce à quoi je ne m’attendais. « J’aime quand ça bouge, mais j’ai besoin de mettre un peu plus de Yin dans ma vie » me lance la vaillante universitaire, en sortant. Le message me ressemble et me rejoint énormément. Vraisemblablement, nos deux cerveaux sont connectés. C’est probablement pour cette raison que lors du Savasana final, j’ai pu bénéficier des manipulations parfaites de la Varennoise, pour étirer toute ma colonne vertébrale. Timing exact, pour un paisible Namasté.

Valérie-Énergie!

 

 

Ariane D.-Renaud: 

Diplômée en techniques de physiothérapie, Entraîneure chez FXV Performances, Instructeure certifiée SUPYoga, Étudiante au baccalauréat en kinésiologie, En cours de formation RYT-200

Pour la contacter:

www.facebook.com/adrentraineure

ariane.d.renaud@live.ca

 

Advertisements